Introduction

Publié le 07/05/2009 à 12:00 par lacultureenroumanie
Introduction
La Roumanie se trouve au sud-est du continent européen. Elle couvre une superficie de 238.391 km² et possède des frontières (2 508 km) avec la Hongrie (443 km), la Serbie (476 km), la Bulgarie (608 km), la Moldavie (450 km) et l'Ukraine (531 km), ainsi qu'une façade maritime sur la mer Noire (225 km).
Coordonnées géographiques : 45° 00' N 25° 00' E / 45, 25.
Superficie:
Total: 238 391 km²
Terre: 231 231 km²


Climat de la Roumanie

Publié le 07/05/2009 à 12:00 par lacultureenroumanie
Le climat en Roumanie est continental avec des écarts de températures importants entre les saions. Les étés sont chauds voire très chauds dans certaines régions ( Carpates et Transylvanie notamment). Ils sont plus doux sur la côte au bord de la mer Noire et en montagne. Les printemps et les automnes en Roumanie sont courts avec des températures agréables la jour mais fraîches la nuit. Les hivers sont longs, rigoureux mais secs sauf sur les bords de la mer Noire. Le neige peut tomber abondamment dans certaines régions natamment dans les Carpates. La température de la mer en août est de 25°.

Relief

Publié le 07/05/2009 à 12:00 par lacultureenroumanie
Relief
La nature a été fort généreuse avec la Roumanie, dont le relief est non seulement varié, mais aussi très harmonieusement distribué : montagnes (31%), collines (36%), plaines (33%) completées par le Delta du Danube et du litoral de la Mer Noire. La principale caracteristique du relief roumain est sa disposition en forme d'amphithéâtre.

Régions historiques de Roumanie

Publié le 07/05/2009 à 12:00 par lacultureenroumanie
La Transylvanie (en roumain Transilvania ) composée de:
• la Transylvanie centrale, (en roumain: Ardeal) au sud-est;
• la Crisanie (en roumain: Crişana) à l'ouest;
• la Marmatie (en roumain: Maramureş) au nord.

La Moldavie (en roumain: Moldova) dont seule la moitié ouest fait actuellement partie de la Roumanie, entre les Carpates orientales et la République de Moldavie (qui est la moitié est).
La Valachie (en roumain: ţara Românească) composée de:
• l' Olténie ou "Petite Valachie" (en roumain: Oltenia) au sud-ouest;
• la Munténie ou "Grande Valachie" (en roumain: Muntenia) au sud-est;
• la Dobrogée (en roumain: Dobrogea, en bulgare: Dobroudja) au sud-est, au bord de la mer. Mer Noire: 7 160 km².

Étymologie du nom «Roumanie»

Publié le 07/05/2009 à 12:00 par lacultureenroumanie
România, le nom de ce pays, est relié à Rome, ancienne capitale de l'Empire Romain et à l'Empire Byzantin dont le nom officiel était Ρωμανία (Romania). On sait que les Grecs jusqu'au XIXe siècle se définissaient eux-mêmes comme Ρωμαίοι (Roméi) ou Ρωμιοί (Romii). En fait tous les habitants de l'Empire Romain d'Orient se définissaient comme Ρωμαίοι (Romées), qu'ils fussent Albanais, Arméniens, Aroumains, Grecs ou Roumains. Ce n'est que peu avant la guerre d'Indépendance que les Grecs, toujours qualifiés de «Roumis» par les Turcs, vont commencer à se désigner comme Έλληνες (Hellènes), tandis que Roumains et Aroumains continuent à être désignés par le nom exonyme de «Valaques».
Le nom endonyme Român par lequel s'identifiaient les Roumains, ne désignait pas au Moyen Âge une nationalité, mais simplement une origine commune et la langue commune (limba rumânească). Les roumanophones s'identifiaient par leur origine géographique: moldovean (Moldave), ardelean (Transylvain), muntean (de Valachie centrale), oltean (d'Olténie), maramuresean (du Maramureş), banatean (du Banat) ou dobrogean (de Dobrogée).
Le roumain, de syntaxe latine, compte environ 18% de mots venus des langues slaves voisines, mais 75% du lexique est également d'origine latine. Les Roumains comprennent avec une relative facilité l'italien (et encore plus le napolitain) même sans l'avoir appris, et plus d’un quart de la population roumaine comprend et parle le français. La Roumanie est donc un pays francophone très important, elle a d’ailleurs accueilli le XIe Sommet de la Francophonie en 2006

Fêtes et traditions - L'Avent

Publié le 07/05/2009 à 12:00 par lacultureenroumanie
L'Avent est la période pendant laquelle les chrétiens préparent Noël. Le mot Avent vient du latin " adventus" qui signifie venue. L'Avent est donc l'attente de la venue de Jésus-Christ.Il désigne la période précédent noël, concerne le 4 semaines précédent Noël. Le premier dimanche de l'Avent marque le début de l'année liturgique religieuse tant pour les catholiques que pour les protestants. L'Avent se déroulant dans la période la plus sombre de l'année, les préparatifs de la fête de Noël sont l'occasion d'apporter joie et lumière dans les maisons. Les maisons ont été progressivement décorées de bougies et lanternes pour lutter contre l'obscurité et de branchages persistants pour lutter contre le dépouillement de la nature. L'Avent est la période des lumières, des bougies, des couronnes pour décorer la maison et l'emplir de lumière.

Noël (en roumain Craciun) et le Père Noël (Mos Craciun)

Publié le 07/05/2009 à 12:00 par lacultureenroumanie
Noël (en roumain Craciun) et le Père Noël (Mos Craciun)
Cette fête a su garder toute sa tradition religieuse et son folklore. Le rouge, le noir et le blanc sont les couleurs fétiches du traditionnel costume folklorique roumain. Le noir de la nuit hivernale, qui tombe très tôt en décembre, le rouge des parures des enfants qui parcourent les rues au soir de Noël pour chanter la naissance du Christ, et le blanc de la neige qui habille le pays scintillant à perte de vue sous les étoiles. L'arbre de Noël est décoré le soir du Réveillon avec des noix, des marrons, des noisettes, des bonbons, des chocolats emballés dans du papier coloré et des pommes. Puis les enfants partent dans leur quartier ou leur village, pour chanter de maison en maison. De porte en porte, les " colindatori " reçoivent en retour et selon la tradition : des " covrigi ", gros bretzels secs, des beignets, des bonbons, des pommes et de l'argent.
Après la messe de la Nativité. Les enfants lavent et cirent leur plus belle paire de bottes et les déposent à l'entrée de leur maison. C'est ici que le Père Noël, déposera les cadeaux des plus petits qui sont déjà allés dormir. À Noël, "on taille le porc" dans toutes les chaumières roumaines. Sacrifié le jour de l'Ignat (quelques jours avant Noël), le porc est minutieusement préparé: produits de charcuterie, jambon fumé, etc.

Le repas de Noël traditionnel

Publié le 07/05/2009 à 12:00 par lacultureenroumanie
Le repas de Noël traditionnel
Entrées
Racituri ou piftie (gelée de viande) - pieds, oreilles et tête de cochon
en aspic, accompagnés d'une salade de betterave et de raifort râpés, conservés dans un mélange d'eau sucrée et de vinaigre.

Divers produits de charcuterie traditionnelle: toba - intestins de porc farcis de gelée de viande, de foie et de couenne; caltabos - sorte de boudin; babic, ghiudem - sorte de saucisses, très sèches et épicées, préparées avec de la viande de chèvre, de mouton ou de bœuf.
Des saucisses fraîches de porc, qui seront ultérieurement grillées ou frites, garnies de muraturi - cornichons; piments-tomate et tomates vertes en saumure.
Salade de boeuf - légumes cuits à la vapeur (ou bouillis): carottes, céleris, pommes de terre, petits pois, légumes en saumure (cornichons, piments-tomate et tomates vertes), le tout émincé et mélangé avec des olives, de la viande de boeuf cuite et coupé en fines lamelles, et lié avec une mayonnaise.

Plats

Publié le 07/05/2009 à 12:00 par lacultureenroumanie
Plats
Ciorba de perisoare - soupe de légumes un peu aigre au son fermenté, avec des boulettes de viande de porc.
Sarmale - le plat traditionnel le plus prisé des Roumains - feuilles de choucroute farcies de viande de porc hachée, accompagnées de polenta.
Rôti de porc - assaisonné de légumes en saumure ou de salades composées.

Desserts

Publié le 07/05/2009 à 12:00 par lacultureenroumanie
Desserts
Le dessert traditionnel de Noël est le " Cozonac ". Cette brioche farcie
de fruits secs exige une longue préparation qui commence tôt la veille
de Noël. Généralement les hommes sont dehors occupés à égorger
le cochon, tandis que les femmes restent dans la cuisine pour préparer
la brioche. C'est une préparation longue car elle ne se conçoit qu'en grande quantité et doit nourrir toute la famille pendant la semaine de Noël ! Pour 5 kg de farine, on utilise 30 œufs et 3 kg de sucre
blanc. Le pétrissage de la pâte doit durer au moins deux heures. La farce se compose quant à elle de noix pilées, de jaunes d'œuf, de raisins secs, de vanille, de rhum et de 2 kilos de sucre, pas moins. Chez les plus aisés, le cozonac remplace le pain à tous les repas, avec le salé comme avec le sucré.
Dans certaines régions, on sert aussi, ou en remplacement, le "grau fiert" - sorte de bouillie de blé sucrée accompagnée de noix et parfumée d'aromates.

DERNIERS ARTICLES :
Le "sarmale"
Ingrédients : 1 kg de viande de porc hachée (ou mélange porc-veau), 200 g de riz rond, 300 g d'oignons, 40 cl de sauce tomate, 2 kg de chou (on peut remplacer par des
Les Pâques
En attendant les Pâques, la plus grande fete orthodoxe roumaine, les roumains préparent minutieusement pendant sept semaines leurs âmes et leurs habitations pour recevoir
Le Carême
Le Carême est, pour les chrétiens, une période de jeûne et de pénitence de quarante jours avant Pâques. Les quarante jours de jeûne font référence aux quarante jours que
Mucenicii – Les Martyrs ( 9 mars )
La fin des journées de Babe est marquée par le jour des Mucenici (Saints). Les femmes préparent alors les Mucenici, des viennoiseries en forme d'abeille ou formes anth
Le 1 Mars
Le 1 Mars (fête du Printemps) Ce jour-là les roumains fêtent avec joie le premier jour du printemps qui vient chasser l'hiver. C'est par des fleurs et par des "martisoare
forum